Login Auto ?
Mot de Passe Oublié ?


Les News du JdR

  • Conventions semaine 36
  • Le Grand Sondage
  • Conventions semaine 34
  • Knight 1.5
  • Berlin XVIII revient
  • Questions Fréquement Posées

  • F.A.Q. du Site
  • F.A.Q. Jeu de Rôle
  • F.A.Q. Joueur
  • F.A.Q. MJ


  •  
    Les Perles de Liber
    Détection du Mal...
    Petite balade dans un donjon. Soudain on tombe face à un Golem d'Os  qui nous attaque.

    Le Paladin : Je fais une Détection du Mal sur lui pour savoir s'il fait mal !!

    Gros éclat de rire autour de la table

    Quand des PJs expérimentés s'en mèlent...
    Partie Dark âge avec un MJ et des joueurs très expérimentés à vampire. De quoi s'attendre à de grands moments de rôle play...

    Exemple :


    Deux des Pjs se sont retrouvés prisoniers dans une Eglise, il se sont caché pour le jour à l'étage...
    La nuit retombant, Le ventrue veut sortir et tente le tout pour le tout, voyez plutôt :

    "Je regarde par les fenêtres si les portes sont ouvertes"

    Les PJs se retrouvent face à un pouvoir occulte très puissant, après moultes avantures, ils se retrouvent devant une femme nue sur un autel, avec un tatouage de phenix dans le dos. Le ventrue vertueux, va poser sa chemise sur la jeune femme et prend feu immédiatement, tombant au sol à la limite de la mort.
    Et là le lassombra (Groscalinours pour ne pas le citer ...)


    "Y'a pas à dire, y'a rien de mieux que du feu pour immoler un vampire"  Qu'on se le dise!

    Enfin une dernière pour la route se passant de tout commentaire...

    "Y'en a un qu'est capable de voir correctement dans l'invisible?"

    Références culturelle et course de fond
    Arnaque crime et botanique, une chronique à référence culturelle poussée. Si si.  Puisqu'on vous le dit.

    Le primogène gangrel a disparu en territoire garou et ses amis sont lancés à sa recherche. Le terrain étant ce qu'il est, c'est à dire pas carrossable, la plus part des poursuivants ont continué à pied, au trot pour pas se laisser distancer par les motards. 20 bornes au trot, quand on est brujah, ça fait pas peur. Que non. On a pas célé-potence pour rien non plus... Et puis, ça laisse l'occasion de papoter...



    Tout en courant, Lord Henri Locke (primogène) dit à Helen (préfet) qui est juste à côté de lui.



    Ca a un ptit côté....

    Saute par dessus un buisson.

    L'elfe, le nain et le rodeur.

    Saute une crevasse.

    Qui courent après les vilains Orcs pour retrouver leur pote...

    Il manque de se casser la gueule et se reprend encore plus rapidement.

    Le Hobbit.

    Le plus fort est qu'il dit cela sur le ton le plus naturel et sérieux possible.



    Helen continue de courrir, écoutant  locke avec d'abbord un air sérieux, puis un air perplexe, se demandant  de quoi diable il parle...

    Le quoi ? Le hobbit ?

    Ralentit un peu, perplexe, avant de se reprendre et de garder le même rythme de course...

    Quel hobbit ?

    Jette un coup d'oeil à Bob (chef anarcf)

    quel nain ?

    percute enfin...

    Oh non...

    Se gondole, sa trajectoire franchement perturbée, dérape dans la boue et fait une pause, mains sur les cuisses avant de reprendre sa course, pleurant de rire

    Toi, tu veux ma mort...


    Le brujah rusé
    On va au plus simple :

    On était une équipe de pjs dans dark ages et par le plus grand des hazard mon Gangrel est entré en frénésie. Le brujah qui était de mon niveau a donc décidé de m'eviter et de se barrer dans les rues de Caussade (la ville ou on était).
    Résultat, le brujah finit par ce pommer dans cette ville qu'il ne connais pas et, voyant une fenetre ouverte, décide d'utiliser la ruse :

    Bruja : Eh, s'il vous plait !

    *Une vieille sort sa tête de la fenetre*

    Bruja : bonsoir, vous pouvez m'indiquer la direction du chateau de cette ville ? Je suis frèle et sans defences (n'oublions pas que c'est un brujah et qu'il a une épée a deux main dans le dos). Le noir me fait peur et j'ai peur des brigands. S'il vous plait madame, je suis terrorisé !!

    *La vieille fait une tres bon jet apparement car un pot de chambre passe par la fenetre pour tomber... sur la tête de notre amis bout-en-train !!!! ça lui servira de leçon !!!!*

    Un Brujah doublé d'un Gangrel...
    Petite description des PJ, on joue à Dark Age.

    - un Toréador architecte, grand catholique devant l'Eternel et fan et fier de sa présence (5 en présence) avec, ne l'oublions pas, une jambe en bois.
    - un gentil petit prêtre Brujah, qui a eu le malheur lors d'une frénésie de diabler un gangrel peu sympathique, dont la personnalité reprend le dessus en cas de stress (personne n'était au courant de cela dans la coterie)

    Situation:

    Le Toréador refuse de s'accoquiner avec un Voïvode Tzimice pour qui il devait bosser, et donc se voit contraint de passer la journée seul, dehors, en pleine Toundra... Il décide de ne pas rester seul, Majesté dans la tête du petit Brujah gentil comme tout : 

    Tu viens avec moi !

    Le Brujah le suit sans avoir trop le choix...

    Le jour approchant le Toréador décide de faire creuser un trou par le Brujah, re Majesté : 

    Tu creuses !

    Le Gangrel décide de s'en mêler. Afin de creuser un plus joli trou il demande la jambe en bois du Toré avant de creuser frénétiquement. Il a peur, le jour pointe le bout de son nez.

    Le trou fait, le Toré se jette dedans, tout fier. Le Gangrel le suit et se recouvre de Terre.

    Sauvés ! Sauvés ? Non pas tant que ca.

    Le Gangrel décide de se venger du Toré. A peine enterrés, il plante ses dents dans le cou du Toré et le diable joyeusement.

    Comme quoi, un Brujah peut en cacher un autre...

    Le PJ du Toré était dégouté :)

    Histoire de potager...
    Le contexte : une partie endiablée de Cyber Punk
    L'atmosphère : tendue, le groupe observe un batiment des douanes qu'ils doivent infiltrer

    Extrait de conversation :

    Le MJ : Bien, la sécurité a l'air normale pour le batiment... Soudain vous voyez un AV blindé énorme décoller du toit

    Krys : UN NAVET ??????
    Nous : puis

    un MJ vert...
    Partie d'INS / MV,  ou  le mJ nous avait promis "un long moment d'enquête sans baston suivi d'un gros match ou vous avez des chances de vous faire tuer"

    Un peu plus tard, il nous fait "je vais abreger la partie enquête, parce que sinon on aur pas le temps de faire le combat"

    Enfin, arrive le combat: nous, 3 anges sans grade exténués, et 6 soldats d'une escouade de choc.
    Premier round, le Démon (grade 3, donc TRES gros) attaque, avec des mercenaires, des loups démons, des corbeaux en nuée, etc....
    Vient notre tour, on se défend comme on peut...

    Vient le tour des soldats. Le premier vise au fusil mitrailleur, et d'un jet, descend les trois quarts de lanuée de corbeaux. (un 113 - rappel: à INS, vous jouez avec 3D6. PLus votre résultat se rapproche de 111, plus le Bien est chanceux. Plsu c'est 666, plus c'est mauvais...)
    Le second vise le Démon, avec un lance roquette. 115 pour l'attaque (énooooorme) et une esquive lamentable.

    Calculs de dégâts, division.... ah bah y'a plus de grade 3.

    et le MJ, vert...



    Après, on a fait une coinche ;-)

    Un bourrin très bourrin.
    Je viens raconter ici l'histoire d'un de mes persos, oui engros je viens me ridiculiser moi même,  on va dire que c'était pas moi, en tout cas ces anecdotes resteront dans les mémoires des jouers qui étaient avec moi ce jour là.

    Ca se passe dans un univers futuriste, ravagé, genre univers renaissant, on se trouve en campagne dans un village un peut sous développé.

    On arrive devant l'auberge, moi, Peter Carlston, un gros gars, 2m, 100/100 en dex et 95/100 en force (histoire de donner une idée de la tete ^^), et Einstein, ou plutot Ailig Legwen, un petit nabot bourré de tocs avec une touffe, cependant très intelligent, et sois disant expert en explosifs.

    On est devant la porte.
    Carlston: Je frappe.

    MJ: il ne se passe rien

    Carlston: J'ENFONCE LA PORTE.

    MJ: tu sais, tu peux aussi essayer de refrapper...

    Carlston: je refrappe, MAIS CETTE FOIS, AVEC LE PIED!

    MJ: quelqu'un vient ouvrir la porte.

    Carlston: j'attends qu'il ouvre un peut la porte pourdonner un grand coup de pied dedans et qu'il se la prenne dans la tronche.

    Et ouais, parceque en RP il y a être bourrin et bourrin, moi quand je joues un oburrin, j'essaye d'être les deux.

    Petite note à corbeau: dans ta perle, celui qui dit que il y a faire chier et faire chier c'était le toré, et celui qui dit qu'on fait les deux, c'est moi, donc le capado, pas le malkav.

    Al Capone? Vous êtes sûr?
    Les mésaventure de mes joueurs à Chicago by night versus anarch. MOUHAHAHAHAHAH!

    Ma belle brochette de joueur. Paria anarch quatorzieme (oui ça fait beaucoup) se promenait dans l'elyseum (bon je sais c'est pas l'endroit où on s'attend à les croiser, mais bref).

    Tout se passait très bien, quand, Al Capone croisa leur chemin, nonchalant.

    Joueurs : on se fait petit.
    Un des joueurs, un paria : je fais auspex sur lui/


    dés : deux echecs critiques.

    MJ : Tu vois quelque chose de surprenant, mais c'est indiscutable. Al Capone est un fantôme (et il est joyeux).
    Paria : noooooon.

    **Un peu plus tard**

    Le groupe croise le chemin de Laurence, l'infante et ptite copine du prince.

    Paria : dites.... heuuu.... comment dire.... je sais pas si vous savez mais..... heuuu... ben voilà! Al Capone est un fantôme.
    Laurence :  **rire** oh oui, merci pour l'information, je ne manquerais pas d'en référer en haut lieu.
    Les autres joueurs verdissent : Non mais vous êtes pas obligés hen.... vous savez il a un côté malkav.
    Paria : Oui merci de me croire. Faites, je vous en pris.


    (et c'est ainsi qu'un paria (déjà que ça a pas beaucoup de considération ces bêtes là), devint la risée de Chicago. Il n'y a pas jusqu'à Lodin qui rigola un bon coup en apprenant la blague.)

    Et la lumière fut...
    Apres midi initiation vampire: la mascarade. Vous allez me dire que les petits novices ne font pas la différence entre les brujahs et les gangrels, ou pourquoi on a tendance à fuir les conversations malkavians, mais là c’est le minimum syndical :
    Mj : bon vous venez d’entrer en infraction dans une maison, il fait nuit (normal) et il n’y a pas de lumière
    Joueur : ba j’allume la lumière.
    MJ : y'a pas de courant.
    Joueur : je sors une lampe torche ?
    MJ : t’as pas de lampe torche.
    Joueur : ba on a qu’à attendre que le soleil se lève...
    MJ :
    Ce n'est pas grave il n'avait pas lu les règles...


    Enregistrement(s) 91 à 100 sur 348
    <<< Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 >>>



    --- Pas de connectés ---

  • Université de Magie de Beauxbatons
  • plage de sang
  • TIERS AGE
  • Cologne By Night
  • Vampire le Requiem : Paris
  • San Francisco by Night
  • Mutants et Savants (MUTS)
  • Les Chroniques de Berklee





  • 1 Membre Connecté

    Powered by
    TheORCS v3.80.03
    IDDN Certification